Le groupe Altares présente le bilan des défaillances et sauvegardes d’entreprises au 3e trimestre 2023.
Avec 10 979 procédures ouvertes entre le 1er juillet et le 30 septembre 2023, le nombre de défaillances augmente de 23 % par rapport au 3e trimestre 2022.
Pour la première fois depuis janvier 2022, la hausse générale ralentit. La situation des PME-ETI continue cependant de se dégrader avec près de 900 défauts ces derniers mois. Plus de 37 000 emplois sont menacés à l’issue de ce trimestre.
Le nombre de liquidations judiciaires (7 883) est proche de celui enregistré au cours de l’été 2016 (7 850). Plus des trois quarts des entreprises liquidées comptent moins de trois salariés.
Le quart des procédures sont des redressements judiciaires, dont le nombre (2 818) est encore sensiblement inférieur à celui constaté avant Covid (3 200 au 3e trimestre 2019). Cette procédure est néanmoins plus fréquente (+ 34 % ce trimestre).
Fin 2022, le cap des 20 000 sauvegardes était atteint après 17 ans de pratique pour 915 000 défaillances prononcées sur la même période, soit à peine plus de 2 % de l’ensemble. Durant l’été 2023, ce taux évolue à peine : 278 sauvegardes ont été obtenues, soit 2,5 % des procédures, en hausse de 21 % ce trimestre.
Six régions restent sous la moyenne globale (+ 23 %), quatre sont au-dessus de 30 %, les autres régions métropolitaines sont sous le seuil des 30 %.